Thomas Dupont

J'aurais pu être ailleurs et faire autre chose.

 

J'aurais pu être volcanologue en Islande pour tenter de contempler le coeur vibrant de la Terre.

 

J'aurais pu être menuisier dans les Vosges pour chercher dans le geste mille fois répété ce qui fait la spécificité de l'instant.

J'aurais pu être... Mais non. Je suis conteur et j'habite dans le Vimeu.

Le conte, je l'ai croisé et apprivoisé grâce à Michel Babillot et la Compagnie Ophélie, à Tours, lorsque j'y étais étudiant en Histoire et archéologie. La pratique du conte et de l'impro-conte m'ont ouvert les portes d'un monde fascinant et vivifiant : l'imaginaire (Waouh !).

 

Le Vimeu, un pays de craie qui s'étend entre la Bresle et la Somme, je l'ai découvert plus tard, quand j'y ai emménagé pour venir y travailler en tant que guide nature en Baie de Somme.

Mais, malgrès des détours et ratatours (un peu de nord de la France, un peu de cirque), quoi que je fasse, mon chemin me ramenait sur la voie des contes. Alors... Hop ! Depuis 2012, je suis conteur professionnel, et je trouve ça marrant, enthousiasmant, stimulant, angoissant, délirant, fructifiant, charmant, intéressant, brosse à dent, apaisant, etc, etc.

Pour moi, le conte, c'est une manière de m'autoriser à être à la fois une graine de pissenlit balotée par le vent et un rocher imposant somnolant au pied de la montagne. Je m'intéresse également à la manière dont le conte peut être utilisé comme un outil de médiation entre soi et le monde, les autres et soi-même.

J'ai participé également à une aventure collective de recherche et de réflexion sur la pratique du conteur aujourd'hui. Entre janvier 2012 et juin 2013, j'ai fait partie du LABO de la Maison du Conte de Chevilly-Larue. 

Je suis aussi membre du COSA (Conteurs Oise Somme Aisne), association regroupant les conteurs professionnels de Picardie.